Latest Posts

Rome - Part 1

By 2:15 PM , , , , ,



Rome,  la belle... 
Pour mes 30 ans, je n'avais surtout pas envie de me retrouver à faire la popote entre amis et pour la famille. J'ai donc demandé (je sais ce n'est pas poli de demander) comme cadeau d'anniversaire à mon amoureux un petit séjour à Rome. J'adore l'Italie, les italiens, la nourriture, le style, l'architecture. Vu le nombre de pates que je mange, j'aurais du être italienne. 
Je n'y étais pas allé depuis mes 14 ans, et mon mari n'y avait jamais mis les pieds. Pour vous éclairer sur notre façon de voyager, nous ne planifions que très peu. On part, avec un bnb ou un logement, on sait quels sont les lieux phares, mais on ne sait pas comment on y ira, et dans quel sens se fera la visite. 
_________________________________________________________________________________________
Rome, the beautiful...
For my 30th birthday, I certainly didn't want to cook for friends and family. So, I asked (I know it's quite rude to ask) as a birthday present to my lover a small trip to Rome. I adore Italia, Italians, the food, the style, the architecture. Considering the amount of pasta that I eat, I should have been Italian. 
I haven't been there since I was 14, and my hubby never set a foot there. To enlighten you on our way of traveling, we are planning a minimum our trip. We leave with only a bnb or a place to stay, we know the main attractions, but we don't know how we will go, and in which way the visit will happen. 
_________________________________________________________________________________________
Jour 1: départ de marseille, sous un super soleil hivernal: nous avons pris la route  de St Félix jusqu'à Marseille. Petit vol d'une heure et demi, et nous voilà à Rome. En fait, l'aéroport de Rome, c'est l'arnaque, tu te trouves en fait à 50 km de la ville. Comme nous n'avions rien préparer, nous avons du nous rabattre rapidement sur le train (pas l'express) qui te permet de rejoindre la ville. Comme d'habitude, les voies de chemin de fer (peu importe le pays ) te vendent du rêve. Tu te retrouves dans les endroits les plus pourris de Rome, et comme nous avions été radins, on se retrouve à un arrêt dans un quartier très populaire. C'est dans des endroits comme celui là, que tu sais que l'Italie est en crise. Mais c'est folklo. 
_________________________________________________________________________________________


Piazza Venezia - the Altar of Fatherland
Day 1 : departure from Marseille, under a gorgeous wintery sun: we took the road from St Félix to Marseille. Short flight of an hour and half, and here we are in Rome. In fact, the airport of Rome, it's a scam, you find yourself 50 km from town. As we didn't plan a thing, we had to take a quick decision and decided to take the train (not the express) to go to the city. As usual, railways (no matter the country), give you a great first impression. You find yourself in the worst places in Rome, and as we were stingy, we stopped in a really popular district. It's in those kind of places, that you realize that Italia is in crisis. But it is funny. 
_________________________________________________________________________________________

Les pavés de l'enfer ;)
Nous avions très envie de poser nos mini valises dans notre studio Airbnb pour profiter de Rome et surtout pour éviter de les faire rouler sur ces pavés romains (très beau, mais tellement bruyant avec des roulettes : ils avaient pas tout prévu les Romains). Petit tour en tramway, bien entendu, nous ratons notre arrêt, mais peu importe... Nous décidons de nous arrêter à Piazza Venezia.  Nous découvrons donc une Rome magnifique sous un ciel bleu (petit rappel, nous sommes le 19 déc. ). Grace à notre meilleur ami, le gps, nous trouvons la direction de notre studio et nous partons pour 3 km de marche sur ces satanés pavés. Nous découvrons Rome, des églises à tous les coins de rue, du bruit. Puis, nous nous retrouvons dans une rue super bien placée (j'avais bien fait d'exiger à mon mari un bnb plein centre), dans un studio vraiment typique italien (très mignon) en arrière cours d'un immeuble, une cuisinette caché, une salle de bain rigolote (et oui, il faut se doucher sur les wc). Une envie de sieste nous prend, et mais on n'y cède (l'excès de zèle des touristes! ).
_________________________________________________________________________________________
our small street (forgot the name)
We were looking forward to drop our tiny suitcase in our Airbnb studio to enjoy Rome and moreover to avoid to make them roll on those damed pavement (gorgeous, but so noisy with wheels : they hadn't thought of everything those Romans). Small trip in tramway, and without surprise, we missed our stop, but it doesn't matter... We decide to stop at Piazza Venezia. We are discovering a gorgeous Rome under a blue sky (small reminder, it is the 19th december). Thankful to our best friend, the GPS, we find the direction to our studio and we are walking for more than 3 km on those damned pavement. We discover Rome, churches at every corner, noises. Then, we find our way in a perfect based street (I had the good idea to require a bnb in the center to my hubby), in a typical studio (really cute) in a backyard of a building, a hiding kitchen, a funny bathroom (yes, we had to shower on top of the toilet). A big nap calls us, we aren't giving in (the excess of confidence of tourists !). 
_________________________________________________________________________________________

La faim était trop grande, nous partîmes donc déguster un petit repas dans un des nombreux restaurants nous entourants (pas plus de 5 pas, on est des fainéants ). Rien de fantastique: bruschetta et pasta (bon mais sans plus). J'étais en quelque sorte déçue, mais n'en pipe mot à mon cher et tendre. Mais l'endroit était tellement charmant.  Il était tard 16h quand nous finissions de manger. Mais il fallait bien profiter lentement de se retrouver, et de vivre à la Romaine.

le Panthéon
Le Panthéon
Nous avions décider d'explorer le quartier, et le centre s'en se forcer. Par le fruit du hasard, nous sommes tombés sur le Panthéon. Un vrai coup de foudre pour Stefan. Ni une ni deux,  nous visitions ce lieu magique, enchainions avec la Piazza Navona, passâmes deux fois devant la fontaine de Trévi (qui était malheureusement vidée de son eau et cachée par des bâches), montions les marches d'Espagne, et nous nous perdions dans Rome, décorée de ses plus ornements de Noël. Un complexe du Sapin de Noël fut réveillé en moi. La honte a mon magnifique sapin, les italiens sont beaucoup plus doués que moi.

Vers 21:00 et par pur hasard, nous étions de retour dans notre petite rue. Vite, vite, avant que ça ferme, un petit tour par l'épicerie pour prévoir le petit déjeuner du lendemain : Panettone, et puis on est en Italie, des petits San Bitter et du jambon de Parme. On se dit qu'il serait pas mal de poser ça et de prendre une douche avant d'aller diner. Mais comme deux grosses m****, on s'est douché, on a bu l'apéritif, mangeait le délicieux jambon, et on s'est endormi devant Joséphine, Ange Gardien, traduit en italien....

La suite au  prochain épisode mes non lecteurs.
_________________________________________________________________________________________

une rue
Hunger was too strong, we went finally to have lunch in one of the numerous restaurants surrounding our place (not more than 5 steps, lazy people that we are). Nothing fabulous : bruschetta and pasta (good but nothing more). I was in a way quite disappointed, but didn't say a word to my dear one. But the place was so charming. It was late 16:00 when we finished to have lunch. But we had to enjoy the time to rediscover each other, and to live like romans. 

Marches d'Espagne
We decided to explore the district, and the city center, without any objective.  By hazard, we arrived at the Pantheon. It was love at first sight for Stefan. We visited this magic place, went to Piazza Navona, walked by twice the Trevi fountain (which was out of water and hidden behind curtains), climbed the steps of Spain, et got lost in Rome, covered by her best Xmas ornements. A Xmas tree self consciousness invaded myself. Shame on my gorgeous tree, the Italians are way better than me.

Marches d'Espagne
 Around 21:00 and by pure hasard, we were back in our street. Quick, quick, before it is closing, we have to buy food for breakfast next morning : Panettone. And as we are in Italy: small San Bitter ( a sparkling bitter soda with the flavors of orange zest) and Parma ham. We say to ourselves that it will be good to drop that by the flat and to take a shower before dinner. But as two big sh***, we showered, drank the aperitif, ate the delicious ham, and fall asleep in front of "Joséphine" (a french tv serie) translate in Italian...

the rest in the following episode, my dear non-readers. 

Blogposts précédents / Previous BlogSpot
Rome Part 2Rome Part 3Rome Part 4
Piazza Navona

Piazza Navona





You Might Also Like

0 commentaires